Le repère des amateurs de viande: le Colonel

Partis entre copains pour une noble cause, ou en tous cas pour fêter un anniversaire, nous voici direction l’un des meilleurs restos viandes de Bruxelles. Végétariens, abstenez-vous ce lieu n’est pas fait pour vous. D’ailleurs si vous avez une bonne recommandation pour un restaurant gastronomique végé, je suis preneuse.

Quatre larrons en route pour le Colonel, ce restaurant à l’ambiance post industrielle où l’on est accueilli avec un comptoir boucherie, une brigade impressionnante de serveurs et une belle liste de cocktails. Quatre larrons prêt à challenger la taille de leur estomac et la profondeur de leur portefeuille. Quatre larrons satisfaits, régalés et contents d’avoir passé un excellent moment.

Le colonel est un restaurant fondu de viande et qui s’assume comme tel, d’ailleurs en général vous n’y trouverez pas de plat sans viande. Branché, plein de jeunes cadres dynamiques prêts à faire chauffer leur visa gold, on y retrouve tous les cocktails à la mode et pour les accompagner pourquoi ne pas commencer par une planchette de dégustation. Selon moi, deux valent spécialement le détour : la planche gourmande: Saucisson d’Aveyron, rillettes d’oie, terrine aux trois foies, simple mais parfaite pour mettre dans l’ambiance et que tout le monde ait l’impression de prendre l’apéro, ou le must: la planche de viandes affinées: Simmental, Holstein, Rubia Gallega : idéal pour comparer les différences et comprendre l’objet du lieu.IMG_8866[1]

Pour suivre, plusieurs entrées s’offrent à vous et la majorité sont très sympathiques. L’Os à moelle vaut vraiment la peine mais ils demandent 15 minutes d’attente et personnellement j’ai une préférence pour le trio de Viva ‘m’boma. Le foie gras aussi est sympa mais en général je préfère me réserver et ne pas prendre d’entrée pour me concentrer sur le plat.

Au niveau des plats, un choix fondamental vous revient: un plat « classique » ou passer à la boucherie. Si les plats sont vraiment bons, c’est la boucherie qui rend ce lieu singulier. Et là, tout dépend de l’arrivage du jour, entre Wagyu, Limousine, …, ou ma préférée Rubia Gallega le choix est toujours difficile. Heureusement les morceaux de tailles différentes pourront vous aiguiller en fonction du nombre de convives prêts à partager leur repas avec vous.  Le prix de la viande dépend du morceau choisi et du poids mais attendez vous à environ 70€ pour deux personnes…Il faut compter une bonne demi heure entre le choix de la viande et la dégustation. En effet, le colonel est fier de pratiquer une cuisson dans un four nommé Josper et de laisser la viande reposer avant de vous la servir accompagnée de petits légumes très variés et de frites cuites dans la graisse de bœuf  *comme quand j’étais petite*.

IMG_8867[1]

Si après le presque kilo de viande vous avez encore faim, pourquoi ne pas goûter un de leurs deux desserts signatures. Sans surprise un colonel (sorbet citron vodka) – bon mais classique, ou leur Snickers déstructuré: excellent (candidat pour le diabète ^^ ) si vous aimez la cacahuète.

IMG_8868[1]

Bref, si vous n’avez jamais goûté de viande maturée et que vous êtes tentés, le colonel est le restaurant qu’il vous faut.  Attention, le soir: réservation vivement conseillée, le lieu est trendy et dans le quartier de Louise.

 

A bientôt pour de nouvelles découvertes,

WM

 

 

Publicités

Terre de feu, et si on mangeait en famille?

En tous cas, c’est l’impression que cela donne, manger en famille, tellement Angelo, le patron/cuistot/serveur/conseiller en vin est accueillant.

TERRE DE FEU(1)

Loin du restaurant de viandes argentin que le nom pourrait laisser présager, on se trouve ici face à une cuisine traditionnelle. Fermez les yeux, et imaginez, votre grand-mère vous servant des plats généreux (tu en reprendras bien un petit peu?), gouteux, en sauce…. Bon, cela ne fonctionne que si votre grand-mère cuisine super bien, car on est loin des carbonnades élastiques, le restaurant a un certain niveau.

Familial car on s’y sent comme chez soi, accueilli avec ce sourire qu’un vieil ami qui vous retrouverait aurait en vous reconnaissant. Familial car on sort de là, la peau du ventre bien tendue.  Familial car on s’adapte avec plaisir aux intolérances signalées en dernière minute, et même plus, le menu est adapté pour tous afin que l’on puisse tous profiter de l’upgrade girolles. Familial car les petits bouts sont les bienvenus, d’ailleurs le patron vous prévient directement « d’ici la fin de la soirée, le petit loup finira dans mes bras ».

On le sent, le patron aime cuisiner et a envie de partager sa passion sans chichis. C’est savoureux, sans être sophistiqué. C’est généreux, sans être lourd (mais promis, vous n’aurez plus faim). L’ambiance y est décontractée et pimentée de petites blagues, sans être potache.

Nous avons craqué pour le menu gibier, 49€. Ne vous laissez pas avoir par la mise en bouche, ces rillettes de saumon sont gourmandes et donnent envie d’être étalées encore et encore sur le pain tout chaud, mais la suite sera encore meilleure, ce serait dommage d’être calé par la mise en bouche.

Pour commencer, une entrée de carpaccio de cerf à l’huile de champignons sauvages. Ayant entendu que nous adorions les champignons et vu que Miss Grelot est intolérante au lactose, nous avons eu la chance d’échanger le parmesan contre des girolles à l’ail.
D’habitude, je considère que le carpaccio de cerf, c’est surfait par rapport à un bon bœuf maturé, mais ici j’ai vraiment trouvé l’accord ail-girolles super intéressant.  Mr Meerkat ayant décidé de faire l’original, n’a pas pris le menu, et a donc choisi en entrée le foie gras. Une fois de plus, on retrouve la générosité du patron puisqu’il amène une portion XL en disant « vu que tout le monde va vouloir goûter…. », et il a raison, vu la qualité du foie gras, tout le monde a goûté. Attention, pas de pâté ici, un vrai foie cuit au torchon, accompagné de son chutney de kaki-pomme.  On remarque ici le choix de fruits de saison et le kaki-pomme est excellent.

Photo of Terre de Feu - Chaumont-gistoux, Brabant Wallon, Belgium. Entrée fois gras(2)

On continue le repas avec un filet de biche aux griottes et cointreau. Là aussi, pas de doute, le patron aime partager: les morceaux de filet sont de taille brasserie, mais leur cuisson et tendresse relève clairement du restaurant. Pendant ce temps, Mr Meerkat goûtait à la carte la cote de biche sauce grand veneur.

terre de feu(3)

La viande est juteuse, la cuisson réussie, le morceau est clairement la pièce centrale de part sa taille et son travail. Les accompagnements sont bons, simples, mais pas spécialement à retenir.

Pour finir le menu, nous choisissons Mr Beard & moi-même l’assiette de fromages, qui a l’avantage d’être servie à bonne température. C’est fou le nombre de restos qui servent le fromage ultra froid. Une très bonne façon de terminer la journée.

Verdict? Un excellent moment, j’ai bien mangé, je me suis sentie vraiment à l’aise, et les portions généreuses m’ont fait me sentir à la maison. Pas de doute, le rapport quantité-prix n’est pas du tout surfait. La qualité est aussi présente, c’est certain, mais peut-être pas le raffinement que je recherche à ce prix-là.

J’y reviendrais. Si j’habitais dans le coin, je deviendrais probablement une habituée, pour un plat , car c’est vraiment agréable de trouver un resto aussi sympatoche, généreux, sans chichi, où l’on mange bien avec de la recherche mais sans spécialement de finesse ou d’association osée.

N’hésitez pas à passer la porte et à découvrir Terre de feu …

 

 

 

Ps: aimer l’ail est un plus pour apprécier la cuisine ici 🙂

 

 

Légende photos:
Comme vous le savez, je n’aime pas prendre des photos au restaurant. Une fois de plus j’ai donc oublié de mitrailler en mangeant.  Les photos sont donc extraites de différents sites internet, mais sont toutes représentatives de ce que nous avons expérimenté.

(1) : https://www.resto.be/restaurant/chaumont-gistoux/1325-chaumont-gistoux/1097-terre-de-feu/#/step1

(2) : Yelp par Chris G. 2016
https://www.yelp.com/biz_photos/terre-de-feu-chaumont-gistoux?select=Ec4ox5F5J1rP03Yyt6CeuA

(3) Trip Advisor par Sabrina F. 2015

https://fr.tripadvisor.be/Restaurant_Review-g2364587-d3706094-Reviews-Terre_de_Feu-Chaumont_Gistoux_Walloon_Brabant_Province_Wallonia.html#photos;geo=2364587&detail=3706094&ff=154166765&albumViewMode=hero&aggregationId=101&albumid=101&baseMediaId=154166765&thumbnailMinWidth=50&cnt=30&offset=-1&filter=7&autoplay=

 

 

Le Selecto, la ripaille intéressante

« Un resto qui a la bistronomie dans le cœur, la convivialité dans le sang, et la ripaille intéressante », voilà comment se décrit Le Selecto en ouverture de son site web.

La bistronomie est à la fois pour un moi un concept extrêmement intéressant et malheureusement souvent un mauvais compromis où le resto se veut + haut de gamme que le raffinement qu’il réussit à atteindre et où les portions ont fondus de manière inversement proportionnelle à la note. J’ai donc peu tendance à sélectionner ce type de resto car je préfère un côté franchouillard assumé ou une vraie expérience gastronomique, mais il m’avait été recommandé par quelqu’un qui a compris mes goûts, et je n’ai pas été déçue.

Situé entre le canal et Dansaert, le Selecto offre une localisation intéressante si on veut coupler l’évènement à une soirée ciné. D’emblée en rentrant dans le bistrot, on sent l’approche conviviale. On vous fait de la place, on vous mets à l’aise. Le côté bistronomique est totalement assumé puisque pour l’apéro on reçoit des rillettes pour accompagner au choix aussi bien une coupe de champagne, qu’un verre de vin ou encore une carte de bières peu fournie mais intéressante.

Le concept est assez simple, des menus 2 (36€) ou 3 (42€) services à choisir à la carte ou en suggestion: facile, pas de prise de tête sur l’addition des plats à la carte pour savoir ce qui est le plus intéressant financièrement parlant, c’est limpide: petite faim ou grande faim.

Après une petite mousse de la Brasserie de la Senne, nous avons opté pour le menu 2 services: entrée et plat.  Perso je suis tout de suite mise à l’aise, face à mes questions par rapport aux suggestions: pas de rond-de-jambe, des réponses franches directes et étayées. Quel plaisir!

C’est donc sur les conseils de la serveuse que je démarre avec un mille-feuille de saumon extra-doux, aux fruits et légumes à l’orientale sur un lit de saint jacques.

selecto1

Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir une très fine couche tendre de lasagne entre le saumon. Le choix des fruits et légumes exotiques se combine vraiment bien avec l’ensemble et l’accompagnement d’un vin au verre est remarquable sur le choix du vin , un Froggy wine de chez Luneau Papin, encore un autre bon conseil des serveurs.

Pendant ce temps, Mr Meerkat, penche pour un généreux carpaccio de boeuf au foie gras et champignons. Très bon, le carpaccio pêche un peu par sa générosité en terme d’épaisseur de tranches, mais vu la quantité limitée de foie gras, ce n’est pas un souci. C’est très bon bien que cela ne soit pas le meilleur carpaccio que je connaisse.

selecto2

Pour accompagner l’entrée de Mr Meerkat et le plat à venir, nous choisissons un côte du Rhone, Chat fou, vraiment TRÈS sympathique, que je chercherai d’ailleurs dans le commerce pour d’autres occasions. Si vous voulez gouter, vous trouverez une review ici.

La bonne nouvelle c’est qu’il allait aussi bien avec l’entrée , qu’en complément de la souris d’agneau cuisson lente accompagnée de ses carottes déglacées aux agrumes. Cela faisait longtemps que je n’avais pas apprécié à ce point de l’agneau, entre le côté externe très légèrement croustillant et l’intérieur fondant et juteux, c’était juste fantastique. Et cela se mariait tellement bien avec la purée onctueuse, relevée par les carottes. selecto3

Comme vous le voyez, on ne sort pas de là en ayant faim et ce même sans avoir pris l’option dessert.  Et pour 36€, je pense avoir profité d’un bon rapport qualité prix, avec de chouettes conseils et un côté bonne franquette qui me plaisait beaucoup. Un seul bémol, il n’y a pas d’option végétarienne,  j’avoue ne pas avoir demandé explicitement si on pouvait créer des plats à la demande mais avoir au moins un plat à la carte me semble un oubli dommage.

J’ai bien l’intention d’y retourner, cette fois ci avec des amis car j’en connais quelques-uns qui vont se lécher les babines et vont aimer la carte des vins…

A bientôt,