Une visite du chateau d’Edimbourg? Après l’effort, le réconfort au Cannonball

Bonjour,

J’espère que vous êtes bien remis des fêtes et prêts à déguster les nouvelles surprises que le monde nous réserve. Vous êtes plutôt temps gris que ciel bleu, médiéval que méditerranéen, anglais que portugais, £ vs €, vol très court (<2h), vs vol moyen (<6h) alors plutôt que Madère (voir volet 1 du triptyque), préférez Édimbourg. Pour le deuxième volet de ce triptyque voyage, je vous propose de découvrir Cannonball de la famille Contini à Édimbourg.

Parties entre copines, découvrir cette jolie cité médiévale, ce joyau de l’Écosse nous a permis de papillonner dans quelques lieux gourmands, de l’échoppe de fudge artisanal (caramel mou) au gastropub The devil’s advocate , en passant par un excellent brunch  au Clarinda’s tea room, ou encore un repas facile à l’indien en face du théâtre. Aujourd’hui j’ai décidé de vous parler d’une des trois enseignes de la famille Contini, celle située en haut de l’avenue Cannongate, contre le château d’Edimburgh.

J’aime ce décor chargé, aux superbes fauteuils confortables, boiseries qui semblent lourdes d’histoire,  lumières tamisées et ambiance feu de bois.

Cannonball Restaurant & Bar(1)

Nous cherchions un lieu gourmand pour nous réchauffer, et quoi de plus réconfortant qu’un traditionnel mac’n’cheese?

IMG_7083 (1)Le bon vieux macaroni au fromage ici existe en deux versions, traditionnelle au cheddar saupoudré de chou-fleur grillé ou la version premium « Lobster Thermidor macaroni cheese »  qui comme son nom l’indique intègre directement du homard frais écossais dans le nettement moins traditionnel macaroni. Celui-ci n’est donc plus agrémenté de cheddar mais de « Isle of Mull cheese » un fromage en provenance directe d’un fermier écossais.

IMG_7082 (1)

On compte 21£ pour la version premium vs 12£ pour le traditionnel, et si certes la version premium a petite touche très intéressante, on la trouve un peu chère pour le résultat.

Ayant entendu vanter les mérites de la poitrine de porc écossaise, je me suis laissée tenter parce dernier aromatisé au romarin. Comme la photo le laisse prédire, nous ne sommes pas dans de la fine gastronomie mais plutôt dans le plat en sauce qui réchauffe.

IMG_7081

Goûtue, elle se défait sans être filasse, l’extérieur a été caramélisé et ce cela apporte une nuance sympa. La purée quant à elle contient probablement une bonne motte de beurre, heureusement j’aime cela.  Les légumes sont croquants et on ne regrette pas qu’ils baignent dans la sauce même si un peu trop sucrée à mon goût.  Un très bon plat de brasserie, mais pour 18£ c’est plus la localisation touristique qui justifie son prix que l’exécution bien que bonne.

Une belle carte de whisky est disponible, le resto fournit de plus grandes salles ainsi qu’un fumoir dédié aux cigares si vous souhaitez la jouer Churchill avec votre tourbé.

A noter les prix mentionnés ci dessus sont les prix « lunch », le soir la carte change certains plats ne sont plus disponibles (cf macaronis), de nouveaux apparaissent et ceux qui y restent sont plus chers (ex: la poitrine de porc est à 20£ au lieu de 18£).

Une jolie brasserie, avec un très bon rapport localisation-qualité-prix. Si vous ne jouez pas les touristes par contre, c’est peut-être un chouia trop cher, mais pas de beaucoup.  Si je repasse devant je n’hésiterai pas à y remanger, mais je ne ferai pas le détour explicitement pour y aller.

 

Légende : 1 photo extraite du site internet du restaurant.

Ps 2: je mens un peu, il y a évidemment moyen d’avoir du ciel bleu aussi à Édimbourg, la preuve avec cette photo à la sortie du resto. IMG_7091

Publicités

L’Anti Pasto : une cuisine simple et savoureuse

C’est quand même sympa de pouvoir manger de temps en temps une cuisine simple et sans prise de tête. Et à ce niveau là, la cuisine italienne offre de très chouettes compromis dans les restos milieu de gamme.

Aujourd’hui, j’aimerai vous parler de l’Anti Pasto. Un restaurant italien simple et savoureux à Zellik.
On y trouve une large gamme de pâtes entre 12€ et 17,5€ dont 5 sortes sont végétariennes.

Aujourd’hui, nous avons craqué sur de simples carbos et il faut avouer qu’elles sont très sympas. La pâte est goûtue, ferme. La garniture simple mais bien équilibrée et pas trop grasse pour un carbo à la belge.carbo2Pour y avoir déjà goûté quelques autres plats de pâtes, je n’ai aucun scrupule à vous recommander les spaghettis Bruschetta (tomates cerises, roquette, parmesan, huile d’olive) ou les cannellonis ricotta épinards (à éviter si vous avez tendance à piquer du nez après un repas consistant).

Leur carte des pizzas, cuites au feu de bois, séduira les amateurs du genre et vous pourrez revenir une trentaine de fois afin de toutes les gouter.

Évidemment, on trouve les traditionnels plats de viande ou de poisson. Comme par exemple, l’escalope de veau Saltimbocca à la romaine. A nouveau on retrouve un plat équilibré et une portion généreuse en goût.

saltimbocca

Selon le marché, le chef ajoute aussi à la carte une série de suggestion. Typiquement, on retrouve régulièrement à cette saison des cèpes frais ou autre espadon.

C’est sympa en amoureux pour l’ambiance un peu feutrée ou en petit groupe d’amis mais les grands groupes risqueront de s’y sentir à l’étroit.  Pas de souci non plus pour un business lunch, les serveurs sont discrets et il est possible de demander à table à l’écart.

Un regret? Ne pas y avoir encore goûté la carte des vins. Si vous avez eu cette occasion, n’hésitez pas à partager votre point de vue.

Bon appetito